payday loans
Le LarjeLes travauxLectures annotées

Rechercher sur le site du LARJE

Le crépuscule de la France d’en haut

L’essai de Christophe Guilluy, géographe souvent polémique, auteur de « La France périphérique », Flammarion 2014, a fait événement (Christophe Guilluy « Le crépuscule de la France d’en haut », Flammarion 2016).

Sa thèse est que notre société est largement dominée et gouvernée par les 1% qui détiennent l’essentiel du pouvoir et de la richesse. Ils ont gagné idéologiquement par les vertus de la mondialisation et du multiculturalisme, cautionnées par tous ceux qui, sans être riches, sont les bénéficiaires de la mondialisation et de ceux qui en sont protégés. Cette domination a un prix sévère, le sacrifice des perdants de la mondialisation ; c’est cette « France périphérique » qui demeure pourtant majoritaire et qui n’a pas encore de représentation politique. On songe au dernier livre du politologue de l’IPSOS, Brice Teinturier, « Plus rien à faire, plus rien à foutre, la vraie crise de la démocratie », Robert Laffont 2017. En tout cas, à l’approche de présidentielles incertaines, il offre un intéressant cadre de lecture du vote Le Pen. 

Lire la suite...

Vive l’exception française !

Vive l’exception française !, cet essai de Gaëtan Gorce, sénateur socialiste de la Nièvre, publié en novembre 2016 aux Editions Lignes de repère, est roboratif et servi par une plume fluide ; il se lit d’un trait. « Né d’indignation et d’enthousiasme mêlés » (p. 13), il est en phase avec les interrogations sociales de la France à l’approche de la présidentielle.

Lire la suite...

Sophie Coignard Ça tiendra bien jusqu’en 2017…

Le livre de Sophie Coignard et Romain Gubert « Ça tiendra bien jusqu’en 2017… » et sous-titré Enquête sur la façon dont nous ne sommes pas gouvernés, chez Albin Michel, 2016, repose sur une thèse simple, sinon simpliste : la politique, c’est tenir à tout prix plus que réformer (p. 2) avec deux recettes de l’action politique : procrastiner et communiquer. La thèse est à l’image de la vraie-fausse confidence de François Hollande, faite à ses proches, et qui est devenue le titre qui résume son quinquennat : « Ça tiendra bien jusqu’en 2017 ! »

SCoignard 2017 SCoignard

Lire la suite...

Jacques Attali Devenir Soi

Le dernier petit livre de Jacques Attali « Devenir Soi », 183 pages, Fayard 2014, sous-titré « Prenez le pouvoir sur votre vie ! » est paradoxal. Finies les grandes aventures collectives. Place aux destins individuels. 

JAttali devenir Soi

Lire la suite...

« Le fantôme de l’Elysée » ou les symptômes de l’effondrement

La fable (février 2015) de Philippe Dessertine, professeur en sciences de gestion à Paris 1 Panthéon Sorbonne, membre du haut Conseil des finances publiques, se lit d’une traite. Le Baron Necker, l’ancien ministre des finances de Louis XVI avant la Révolution française, est dans le bureau du président. Il prétend le conseiller dans son action. Le livre est ici :

http://www.albin-michel.fr/Le-Fantome-de-l-Elysee-EAN=9782226256928

Dessertine

Il s’ensuit un dialogue, épuré, débarrassé du vocabulaire technique qui obscurcit la simplicité de la situation, sur la comparaison de la France prérévolutionnaire de la France d’aujourd’hui.

Lire la suite...

Le déni français de Sophie Pedder

Sophie Pedder, britannique, vivant en France, aimant la France et mère d’enfants binationaux, est la chef du bureau de The Economist à Paris. Elle a fait paraître ce petit pamphlet incisif sur la France vue par une Anglaise, « Le Déni français » et qu’elle sous-titre : « les derniers enfants gâtés de l’Europe » (Editions JC Lattès, sept. 2012, 14,80 €).

 

Lire la suite...

Pour supprimer les partis politiques !? de Daniel Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit joue sa « dernière ». Il annonce son retrait de la vie politique avec un petit livre de 50 pages, « Pour supprimer les partis politiques !? », sous titré « Réflexions d’un apatride sans parti », Editions Indigènes 2013, et disponible en iBook à 1,49€. On annonce souvent sa « Dernière » et on repart pour une autre Première, revigoré par le public. Il semble que ce livre soit plus profond.

Lire la suite...

Comment l’Islande a vaincu la crise

Ce petit livre électronique de Pascal Riché, journaliste, co-fondateur et rédacteur en chef de Rue89 (iBook, Versilio/Rue89, Paris 2013, 2,99€) est devenu un bestseller. Sans doute parce que l’Islande, ce petit pays de 320000 habitants, ruiné en 2008 par la crise financière, a résisté à la finance et est devenu un modèle de sortie de crise. Image d’Epinal peut-être, mais avec un certaine part de réalité. L’expérience est-elle reproductible ? Y a t-il un enseignement pour la Nouvelle-Calédonie ?

Lire la suite...

Le droit coutumier en Nouvelle-Calédonie

Régis Lafargue, ancien conseiller référendaire à la Cour de Cassation, conseiller à la Cour d’appel de Nouméa, vient de publier un petit opuscule, intitulé « le droit coutumier en Nouvelle-Calédonie », édité par la Maison de la Nouvelle-Calédonie (2012). C’est un vade-mecum de la coutume qui permet de fixer précisément les idées.

Cet ouvrage synthétique, de petit format et de moins de 40 pages, est accompagné d’une belle iconographie.

Lire la suite...

L’échéance de François de Closets

« L’échéance », de François de Closets avec Irène Inchauspé et sous-titré « Français, vous n’avez encore rien vu… » (Fayard, 2011, 20,90 €), est un livre qui s’inscrit dans une des longue séries de l’auteur de prophéties dans le désert sur notre modèle de société (Toujours plus ! 1982, Tant et plus : comment se gaspille votre argent 1992, Le compte à rebours 1998, Plus encore ! 2006). L’échéance est celle de faire face très bientôt à nos dettes. C’est un livre de constats, fait de bonnes formules, et, malgré tout, d’une certaine dispersion.

Lire la suite...

Pour une révolution fiscale de Thomas PIKETTY

Le livre de Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez, Pour une révolution fiscale (Seuil janvier 2011, La République des idées, 135 pages, 12,50 €) tombe comme un coup de tonnerre dans un ciel déjà chargé. Il faut rompre avec l’inertie fiscale de la France et l’empilement de mesurettes démagogiques. Thomas Piketty est professeur d’économie et engagé à gauche. Il est une tête pensante au service du parti socialiste. Mais ce parti s’est vite dissocié des ambitieuses réformes proposées par ce livre craignant l’impopularité et démontrant par l’absurde le blocage de la société française.  Les auteurs ont créé un site www.revolution-fiscale.fr sur lequel on peut tester et vérifier les hypothèses.

« L’impôt sur le revenu des Français est un condensé de tout ce qui va mal : accumulation invraisemblable de règles complexes, de dispositifs dérogatoires, ruptures multiples et caractérisées du principe à revenu égal, impôt égal, très faible progressivité réelle, tout cela pour un rendement fiscal inférieur à 3 points de PIB alors que dans tous les pays comparables, il en rapporte trois fois plus » (p. 58).  Le diagnostic est si grave que l’impôt sur le revenu en France n’est plus réformable. « Il doit être purement et simplement supprimé » (p. 57) et on doit construire impérativement du neuf.

Lire la suite...

Page 1 sur 3

Aller au haut