payday loans

Rechercher sur le site du LARJE

Colloques et journées d’études

Actualité : le livre sur l'indépendance des universités est en ligne

L’article 27 de la loi organique permettrait le transfert de l’enseignement supérieur. C’est un dispositif « à double clé » qui exige une demande du Congrès à la majorité simple et une loi organique de transfert. On ne transfèrerait ainsi pas à droit constant.

Le transfert de la compétence de l’enseignement supérieur signifierait-il d’abord que le Congrès de la Nouvelle-­Calédonie pourrait devenir compétent pour réglementer à la fois l’enseignement comme les modalités d’organisation du service public, y compris les dispositions institutionnelles concernant l’université ? L’université aurait-t-elle bien vocation à devenir un établissement public de la Nouvelle‐Calédonie ? Le transfert concernerait aussi les autres formations post bac. Cette perspective est ouverte, sous le futur contrôle des statuts par la Nouvelle-­Calédonie elle-­même. Les contraintes liées à l’indépendance des universitaires et à l’autonomie des établissements limiteraient-elles la Nouvelle-Calédonie ? L’Etat lui-même a-t-il une liberté totale dans l’élaboration de la loi organique qui opérerait le transfert de l’enseignement supérieur ? N’est-il pas tenu de respecter des principes constitutionnels établis et lesquels ? Ces principes seraient-ils ensuite opposables au Congrès de la Nouvelle-­Calédonie lorsqu’il prendra le relais de l’Etat ? Peut-on plaider pour que l’université devienne un établissement public « autonome » de la Nouvelle-­Calédonie, avec un statut particulier qui devra lui reconnaitre ses libertés universitaires ?

 

Le livre est téléchargeable ici : Livre indépendance univ. PUNC 2017

L'indépendance des universités ou la question du transfert au titre de l'article 27

L'indépendance des universités - La question du transfert au titre de l'article 27 

Journée du vendredi 18 novembre 2016 à l'Amphi 400

 

L’article 27 de la loi organique permettrait le transfert de l’enseignement supérieur. C’est un dispositif « à double clé » qui exige une demande du Congrès à la majorité simple et une loi organique de transfert. On ne transfèrerait ainsi pas à droit constant.

Le transfert de la compétence de l’enseignement supérieur signifierait-il d’abord que le Congrès de la Nouvelle-­Calédonie pourrait devenir compétent pour réglementer à la fois l’enseignement comme les modalités d’organisation du service public, y compris les dispositions institutionnelles concernant l’université ? L’université aurait-t-elle bien vocation à devenir un établissement public de la Nouvelle‐Calédonie ? Le transfert concernerait aussi les autres formations post bac. Cette perspective est ouverte, sous le futur contrôle des statuts par la Nouvelle-­Calédonie elle-­même. Les contraintes liées à l’indépendance des universitaires et à l’autonomie des établissements limiteraient-elles la Nouvelle-Calédonie ? L’Etat lui-même a-t-il une liberté totale dans l’élaboration de la loi organique qui opérerait le transfert de l’enseignement supérieur ? N’est-il pas tenu de respecter des principes constitutionnels établis et lesquels ? Ces principes seraient-ils ensuite opposables au Congrès de la Nouvelle-­Calédonie lorsqu’il prendra le relais de l’Etat ? Peut-on plaider pour que l’université devienne un établissement public « autonome » de la Nouvelle-­Calédonie, avec un statut particulier qui devra lui reconnaitre ses libertés universitaires ?

Le livre est paru aux PUNC. Il est ici : Livre Independance Univ. PUNC 2017 

 

Lire la suite...

Colloque : Rééquilibrage dans l’emploi

Lors de la conférence sociale de novembre 2014, le conseil du dialogue social a demandé au gouvernement qu’une réflexion soit menée sur la problématique du rééquilibrage dans l’emploi et plus particulièrement l’accès des Kanak aux postes à responsabilité. C’est pour répondre à cette demande que le vice-président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie organise ce colloque du 19 août 2016. Ce colloque vise, comme l’ont souhaité les partenaires sociaux, à objectiver le débat sur le rééquilibrage et disposer d’une analyse scientifique sur cette question.

C’est la raison pour laquelle le cadrage du colloque a été confié au laboratoire LARJE de l’Université de la Nouvelle-Calédonie qui s’est appuyé sur les données disponibles et notamment celles issues du recensement de la population réalisé par l’ISEE en septembre 2014. La journée a été organisée autour d’analyses suivies d’échanges avec le public. La matinée a été plus particulièrement consacrée au bilan du rééquilibrage dans la formation et l’après-midi au bilan du rééquilibrage dans l’emploi.

Vous trouverez le programme de cette journée du vendredi 19 août ici : Colloque reequilibrage 19 aout suivi du programme détaillé des interventions : Programme detail reequilibrage 19 aout

Les interventions au colloque sont publiées en ligne  ici : 

 

Lire la suite...

Colloque du LARJE : L'identité et le droit

Ce colloque du LARJE sur le thème « L’identité et le droit », et sous la direction scientifique de Christine Bidaud-Garon, Maître de conférences (HDR) en droit privé, se tiendra les 3 et 4 novembre 2016 dans le Grand Amphi de l’Université.

Qui suis-je ? Qui es-tu ? Qui sommes nous ? Qu’est-ce que l’identité et comment le droit appréhende-t-il cette notion ? L’identité dont il est question en droit se réduit-elle à la seule identification des personnes ? Assurément non. Si le droit a longtemps pensé l’identité en terme d’identification, ce n’est plus le seul sens qu’il lui accorde aujourd’hui. Les dimensions sociologique et anthropologique de l’identité, la construction de l’individu par rapport à l’autre, par rapport au groupe, par rapport à la culture d’une société sont également présentes en droit. Sans se chasser l’une l’autre, ces différentes dimensions de l’identité cohabitent aujourd’hui dans la législation. Mais l’identité n’est plus seulement une notion en droit, elle est devenue elle-même un droit : le droit à l’identité. On peine à en cerner les contours et ils semblent si flous que l’on peut s’interroger sur les ramifications que ce droit pourrait avoir. Peut-il servir de socle au pluralisme juridique calédonien ? Peut-il servir de base à un droit à l’unité du statut personnel ? Peut-il permettre d’imposer son statut personnel et patrimonial au-delà des frontières ?

Lire la suite...

Colloque du 20 mai 2016 - Les Ressources Humaines en Nouvelle-Calédonie : Quels enjeux pour quelles recherches ?

Colloque organisé par Jean-Marc Bascourret, Marc Dumas et Bernard Grand ; Enseignants-Chercheurs en Sciences de Gestion du LARJE

Depuis plusieurs années le domaine de la Gestion des Ressources Humaines se complexifie (nouveaux textes sur l'emploi local, évaluation des risques professionnels, Fonds Interprofessionnel d'Assurance Formation, le groupement d'employeurs...) Partant de ce constat, le LARJE - centre de recherche de l'Université - invite les professionnels à mettre en évidence les enjeux actuels de la gestion des hommes en NC et à partager leurs expériences.

Les tables rondes au cours desquelles seront croisés les regards de différents professionnels reconnus ont pour objectif d'enrichir la connaissance de tous les participants en faisant connaître quelques bonnes initiatives ou pratiques innovantes dans le domaine de la gestion des ressources humaines sur des thèmes aussi variés que le turnover, l'absentéisme au travail, l'amélioration de la qualité de vie au travail, ou les comportements à risque au travail....

Cette mise en perspective de la réalité vécue par les dirigeants en NC permettra aux chercheurs de l'université d'envisager des voies de recherches fructueuses en collaboration avec le monde professionnel. Les recherches qui pourront être initiées par cette écoute et ce partage pourront apporter des réponses ou des cadres de réflexion aux préoccupations des dirigeants et leur permettre ainsi d'ouvrir de nouvelles portes.

Public : dirigeants d'entreprises de toutes tailles, professionnels des ressources humaines, conseils aux entreprises, syndicats, membres des institutions....

Lire la suite...
Aller au haut